Exposition “Ode à la Femme : Visions Croisées”

15 juin – 30 septembre 2024
La Commanderie

Curation : Stéphanie Moran – Galry

À partir du 15 juin 2024 et jusqu’au 30 septembre, la Commanderie de Lacommande invite le public à se plonger dans un univers où deux artistes contemporains s’unissent pour célébrer la femme sous des angles multiples.

“Ode à la Femme : Visions Croisées” propose une exploration riche et contrastée des représentations féminines. L’exposition mêle la délicatesse des sculptures de Valérie Hadida à l’énergie vibrante des peintures de Seaty.

Elle offre une vision croisée où les mondes se rencontrent, où la tradition et l’innovation s’unissent pour rendre hommage à la femme.  Elle tisse des liens entre les multiples facettes de la féminité. “Ode à la Femme : Visions Croisées” est ainsi un voyage visuel qui invite à contempler, réfléchir et célébrer la richesse des expériences féminines, où chaque sculpture et chaque peinture raconte une histoire unique.

Grâce à Galry, la galerie d’art contemporain qui a imaginé cette rencontre, c’est à un dialogue artistique unique entre classicisme sculptural et modernité du street art que sont conviés les visiteurs de la Commanderie, entre douceur, puissance et créativité, dans un cadre où les visions se croisent et se complètent.

Valérie Hadida ou la tendresse texturée

Valérie Hadida est une artiste contemporaine française, née à Paris. Dès son plus jeune âge, elle montre un intérêt profond pour l’art et la créativité. Après un baccalauréat “Arts plastiques et philosophie”, elle poursuit ses études en graphisme et publicité à l’EMSAT puis rejoint, entre 1984 et 1990, l’atelier de sculpture de Marielle Polska. Elle y développe ses compétences techniques et affine sa vision artistique. Rapidement, son travail se distingue par son originalité et sa capacité à exprimer des émotions complexes.

L’une des caractéristiques les plus marquantes de son travail est son engagement envers l’expression de la féminité, sous des formes diverses et souvent non conventionnelles. Ses œuvres célèbrent la diversité des corps et des identités féminines, explorant spécifiquement des thèmes tels que l’empowerment et la sororité.

“Mon univers est tourné vers la femme. Leurs regards, leurs visages, leurs émotions. Toutes les femmes, qu’elles soient rêveuses, songeuses, mélancoliques, courageuses, déterminées, sensibles, traversées par une palette de sentiments… Madones ou cariatides modernes, idéalisées, ces visages sont l’incarnation de l’humanité.”
– Valérie Hadida

Il émane de ses sculptures une intemporalité indéfinissable. Pétries, sculptées et crayonnées,  ses “petites bonnes femmes” sont pleines de vie et de poésie. Elles évoquent des histoires de complicité et de transition. Imprégnée de relations humaines et d’émotions subtiles, chaque œuvre dévoile un fragment du voyage féminin, depuis l’adolescence jusqu’à la maturité.

Valérie Hadida a exposé son travail dans de nombreuses galeries et institutions artistiques à travers le monde, recevant une reconnaissance critique et un soutien considérable de la part du public. Ses œuvres font partie de collections privées à travers l’Europe et au-delà. En mai 2024, elle s’est installée sur une place de la ville de Troyes avec sa première commande publique : “Souffle de vie”.

Seaty, du street art sauvage à la toile

Seaty est né en 1983 dans le sud de la France. C’est aujourd’hui une figure majeure de l’art contemporain, dont le parcours artistique prend ses racines dans la scène graffiti toulonnaise du début des années 2000. Inspiré par l’époque permissive des années 1990, il commence ses premiers tags dans la rue, s’appropriant les murs avec des “créations sauvages” dans l’obscurité des ruelles. Ses débuts audacieux allient musique hip-hop, graffiti et une passion pour les créations sauvages.

En 2008, Seaty prend un tournant artistique en passant du mur à la toile. Son style évolue, tout en conservant l’essence de la culture urbaine. Ses portraits en noir et blanc, souvent d’un réalisme photographique, sont rehaussés par des couleurs vivres, créant un contraste frappant et une touche pop art. Le nom de l’artiste, qui évoque “City”, rend hommage à ses origines urbaines.

En 2010, Seaty décide de consacrer tout son temps à son art. Sa première exposition solo, en 2015, marque un tournant significatif dans sa carrière. Depuis lors, son style hybride et audacieux, mêlant réalisme et abstraction, lui a valu une renommée internationale. Au fil des années, il a multiplié les collaborations et a exploré divers supports, des toiles aux panneaux de signalisation, en passant par les voitures et les cabines téléphoniques.

Après 20 ans de carrière artistique, Seaty inaugure en 2022 son nouvel atelier au cœur de Dubaï, où il continue d’explorer et de peindre avec passion. Sa capacité à capter des regards saisissants, issus de diverses cultures et ethnies, et sa signature artistique unique, pleine de force et d’émotion, en font l’un des artistes contemporains les plus emblématiques du XXIe siècle.